Vacances déconfinement sous le signe de la randonnée

Le lundi 11 mai, après 57 jours de confinement à cause de la crise sanitaire Covid-19, nous avons eu le droit de nous déplacer sans autorisation dans un rayon de 100 km autour de notre domicile. Le 11 mai marquant le début des Saints de Glaces, il a fait un temps de chien pendant 4 jours… encore un plan machiavélique du gouvernement ?!

Nous quittons enfin Thonon pour un week-end estival dans l’Ain. La famille est au complet : les parents et leur chat « Chamalow » ainsi que mon frère, sa copine et leur chat « Plume ». A notre grand étonnement, la petite Plume ne s’est pas faite croquer par le gros Chamalow, bien au contraire !

Tarot, kaboo, yoga, repas sur la terrasse et randonnées… on n’a pas arrêté 😉 Et comme Charles a pris une semaine de vacances, on va continuer à bouger. Nous prévoyions de faire la Grande Traversée du Jura (GTJ) à pied mais ce n’était pas dans notre périmètre. Nous nous sommes rabattus sur une partie du GR5 mais les préfets de la Haute-Savoie et de la Savoie ont eu la bonne idée d’interdire le camping. Nous avons donc docilement opté pour des randonnées à la journée près de chez nous, parce que soyons réalistes, pas besoin d’aller au bout du monde pour en prendre plein les yeux.

Samedi : Le Mont Myon (662 m) et le sentier Mémoire de Pierre depuis Pressiat
Incontournable pour les Bressans qui veulent prendre un peu de hauteur sur les premiers contreforts des montagnes du Jura. Nous allongeons la boucle en passant par le joli sentier Mémoire de Pierre.

Parce qu’on est des geeks et qu’on aime les chiffres: 9,58 km (distance), 390 m D+ (dénivelé positif), 2h35 (durée de déplacement). Plus d’infos sur Strava.

Dimanche : Le Mont July (590 m)
Toujours dans le Revermont, nous traversons Jasseron, le village où habitent Alexandre et Lucie, pour rejoindre le sommet du Mont July accessible en voiture. Nous déambulons sur les crêtes, dans les bois et dans les hameaux. La bière et les chouchous (ma mère et mon frère pensent à tout !) clôturent cette belle journée.

Stats : 6,65 km, 242 m D+, 1h53. Strava

Lundi : Le Reculet (1717 m) et le Crêt de la Neige (1720 m) depuis le Tiocan
Nous quittons la Bresse pour le Pays de Gex. Place à la superbe ascension du sommet des montagnes du Jura ! Le dénivelé est plus conséquent. Le ciel est légèrement voilé et nous empêche d’apprécier pleinement la chaîne des Alpes et le Mont Blanc. Le lac Léman et Genève et son aéroport sont à nos pieds.

Stats : 11,30 km, 972 m D+, 3h46. Strava

Mardi : Le Mont Ouzon (1880 m) et Gemet (1741 m) depuis le Col du Corbier
Celui-ci était sur la liste de Charles depuis un moment. Il y a quelques années, trop fatiguée pour faire un pas de plus en plein cagnard après le Col de Planchamp, j’avais voulu redescendre. Cette fois, nous avons bravé la montée et sommes arrivés à un panneau pas du tout anxiogène… Surprise ! Nous avons le même âge que la croix ! Nous faisons durer le plaisir avec le petit sommet de Sur-Gemet.

Stats : 7,67 km, 684 m D+, 2h23. Strava

Mercredi : La Dent d’Oche (2222 m) et le Lac de la Case depuis la Fétuière
Départ avant 6h pour une randonnée à la fraîche à la spectaculaire Dent d’Oche, la première de 2020. On commence avec un croissant dans le ventre, grignotons au Chalet d’Oche et attendons le sommet pour le café au lait (de soja). Nous surprenons un chamois à l’orée du bois, les bouquetins troquent leurs épais manteaux d’hiver pour ceux d’été, les marmottes s’affairent dans les pierriers et les chocars à bec jaune sont toujours aussi curieux. A la descente, nous faisons un détour par le lac de la Case. Nous y avions campé au milieu de vaches intriguées l’été dernier. Il est encore trop tôt pour entendre le son des cloches aujourd’hui. Vite, nous rentrons, déjeunons et nous faisons beaux pour notre PACS à 15h. Ça y est, nous sommes (presque) mari et femme !

Stats : 9,36 km, 897 m D+, 3h28. Strava

Jeudi : Le Château d’Oche et le Lac de Darbon depuis Bise
Mon cousin Boris nous rejoint pour faire les Cornettes de Bise. La boucle étant encore trop enneigée, nous nous replions sagement sur le Lac de Darbon. Avec ses grandes pattes héritées du côté maternel de la famille, il nous fait passer pour des hobbits ! Nous rallongeons par le Château d’Oche. Je suis dans le dur (depuis le début) mais les paysages en valent la peine. Au lac, c’est la période d’accouplement chez les grenouilles. « Non Charlène, ce n’est pas une maman portant son petit sur le dos ! » Un amas d’œufs flotte à la surface. Dans le même temps, nous assistons au sauvetage de deux chèvres bloquée dans une barre rocheuse. Elles bêlaient sans cesse depuis notre repas du midi… Les courageux encordés sont applaudis avec plus de vigueur encore que sur les balcons à 20h… Apéro sur la terrasse, pizzas au bord du lac, retirage de tiques et gros dodo.

Stats : 12,11km, 1062 m D+, 4h16. Strava

Vendredi : Le Signal des Voirons (1480 m) et la Pointe de Brantaz (1457 m) depuis le monastère de Bethléem
Pour clore cette semaine 7j/7 rando, nous nous octroyons une journée cool après beaucoup trop de dénivelé pour des jambes endormies par le confinement… Nous partons avec Jean-Marc, le papa de Charles et Della, sa petite sœur, dans un coin que nous ne connaissons pas. Depuis la crête, nous distinguons le jet de Genève et en se retournant, l’imposant Mont Blanc ! Le temps est magnifique et nous allongeons la balade dans des sentiers peu fréquentés, ce qui nous vaudra notre lot de tiques…

Stats : 8,98 km, 491 m D+, 2h37. Strava

Dimanche : Tour du Mont Bénand (1285 m) avec les copains depuis le Col de Creusaz
La balade dominicale préférée des familles chablaisiennes ! Une belle vue sur le lac Léman et la Dent d’Oche sans aucune difficulté. Au programme : quelques jeux pour occuper le jeune Mylann, des courses de drones (et des atterrissages plus ou moins réussis…), des crêpes maison avec une multitude de garnitures pour le goûter dans les alpages (y a pas à dire, les mamans pensent à tout, merci Virginie !).

Stats : 4,77 km, 116 m D+, 1h26. Strava

Lundi : En selle !
Pour le dernier jour des vacances, on varie les plaisirs avec une sortie à vélo, ma première de 2020 ! Et devinez, combien de kilomètres on a fait ? 100 ! En prenant notre temps certes mais avec un vent à décorner les bœufs : regardez donc tous ces kites à Excenevex et les arbres à l’horizontale… C’était difficile sur la fin mais un super expérience avec le Col de Saxel très accessible (seulement 5% sur 8 km), la maraude des cerises, les chemins caillouteux imprévus, l’arrêt au stand glaces chez les parents de Charles et le beau soleil.

Stats : 100,96 km, 1078 m D+, 5h40. Strava

Et pour répondre à LA question ? Alors, quand est-ce que vous repartez ? On n’en sait rien. On est plus attiré par un GR ou un voyage à vélo en ce moment. Et depuis ces belles vacances, on ne cesse d’arpenter les montagnes du coin (Charles a même bivouaqué (sans tente) au sommet de la Dent d’Oche un soir de semaine !).

5 réponses sur “Vacances déconfinement sous le signe de la randonnée”

  1. Articles toujours aussi intéressants, et superbes photos, les fleurs, animaux domestiques préférés, animaux sauvages, paysages, nous quelques humbles humains et bien sûr vous les enfants. J’adoooore ces vues. J’ai l’impression d’avoir gravi les montagnes sans la fatigue. Bravo et encore Félicitations à vous deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *