COMMUNIQUE SPECIAL : LES TERRITOIRES DU NORD-OUEST / SPECIAL RELEASE: NWT

Nos premières aurores dans le Nord / Our first northern lights in the NWT

Salut à toutes et à tous,

On enfreint la règle des articles dans l’ordre chronologique car d’une, nous sommes bien en retard, et de deux, Charlène s’est cassé le poignet gauche mardi 12 décembre en jouant au hockey sur glace à Blachford Lake Lodge (BLL). Étant donné que ça chamboule ou que ça risque de chambouler les plans, on voulait vous mettre au courant.

Nous sommes arrivés à Yellowknife le 7 décembre et avons passé trois jours en Couchsurfing chez les fabuleux Mélanie, Stéphane et Kroutchouk. Nous nous sommes directement sentis à l’aise grâce à leur accueil chaleureux, la soupe bien chaude et toutes leurs petites attentions. Nous nous sommes promenés ensemble (sans Kroutchouk le chat) sur le lac gelé, découvert la ville, ses galleries et sa microbrasserie, acheté nos derniers articles pour survivre dans le Grand Nord et… nous avons admiré une superbe/magnifique/grandiose/époustouflante aurore boréale !

Le 1O décembre, c’est le départ tant attendu pour le lodge !

Pour situer, BLL est un lodge isolé, à environ 90km à vol d’oiseau de Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest), accessible uniquement en avion de brousse, hélicoptère pour les plus fortunés ou motoneige pour les plus fous. L’électricité est produite par des panneaux solaires et une éolienne et stockée dans des batteries au sous-sol et pour quelques heures  par jour pendant l’hiver, par un générateur. Une équipe de quatre personnes pompe l’eau du lac quotidiennement pour notre consommation et celle des clients, la vaisselle, les douches… Pas d’eau dans les toilettes évidemment, mais contrairement à la croyance, ça ne sent pas mauvais (sauf lors de l’entretien de la cuve…) ! La connexion Wi-Fi est très limitée et ça nous permet de déconnecter. Nous dormons dans une tente prospecteur, chauffée par un poil à bois et on apprend peu à peu à ne pas s’endormir au Sahara et se réveiller au Pôle Nord ! Il y a un jacuzzi, un sauna, des pistes de ski de fond, de fat bikes, des sentiers de raquettes, de la pêche sur glace, une patinoire sur le lac mais surtout un ciel sans aucune pollution lumineuse parfait pour observer les aurores boréales et la voie lactée. Ah, et les températures sont basses, très basses, en hiver… -20°C, -30°C, -40°C ou moins.

Ça fait rêver non ? On s’est dit que ce serait une expérience unique, un vrai hiver canadien (du 10 décembre jusqu’à mi-avril) sous les lumières du Nord. Malheureusement, après trois jours au lodge seulement, accident de hockey ! Un poignet cassé, ce n’est pas grand chose en ville où même à la campagne. Par contre un poignet cassé dans un endroit reculé, c’est plus compliqué à gérer… Grâce à l’équipe de choc de BLL et d’Air Tindi, Charlène était à l’hôpital deux heures plus tard ! Piste d’atterissage sur le lac éclairée à l’aide de  grosses boîtes de conserves chacune remplie d’un rouleau de  papier toilette et de diesel,  et motoneiges à chaque bout. Ça faisait mal mais c’était très beau !

On passe rapidement sur l’épisode « urgences » à l’américaine avec paiement à l’entrée, l’attente interminable et le plâtre vraiment moche et lourd… Juste un petit mot sur l’infirmière et les agents de sécurité vraiment sympas !

Après trois jours à Yellowknife chez John, un membre de l’équipe logistique de BLL, nous sommes finalement de retour au lodge le 15 décembre. On est super heureux d’être là et de revoir tout le monde mais en même temps un peu inquiets. Comment gérer le travail plutôt manuel avec un bras, la douleur, les visites de suivi à l’hôpital, les conditions climatiques (ce serait bête de glisser à nouveau sur le terrain rocailleux et enneigé ; la température dans la tente est la même qu’à l’extérieur avant d’allumer le feu #johnny et si on ne se réveille pas pour remettre des bûches, elle retombe rapidement ; les vêtements à couper pour laisser passer le plâtre tout en continuant d’éviter les gelures…), le fait de ne pas pouvoir profiter à fond des activités proposées, la perte d’indépendance et le sentiment d’être inutile, etc. ?

On en saura plus dans quelques jours mais on reste optimistes !

Hello everyone,

We made it a rule to post chronogically even though we are well behind… Well, we are breaking the rule today because Charlene broke her left wrist on Tuesday, December 12 playing ice hockey at Blachford Lake Lodge (BLL) and since it’s impacting and it may impact our plans further, we wanted to let you know.

We landed in Yellowknife on December 7th and spent three days Couchsurfing with the fabulous Melanie, Stephane and Kroutchouk. We felt comfortable thanks to their warm welcome, the hot soup and all their little attentions. We walked together (without Kroutchouk the cat) on the frozen lake, discovered the city, its galleries and microbrewery, bought the last missing things to survive in the North and… we admired a beautiful/magnificent/grandiose/breathtaking aurora borealis!

December 10th: we’re finally flying to the lodge!

To give you an idea, BLL is an isolated lodge, about 90km as the crow flies from Yellowknife, Northwest Territories. It’s accessible by bush plane, eventually helicopter for the richest people or snowmobile for the craziest ones. Electricity is produced thanks to solar panels, a wind turbine, and a generator in Winter. A team of four people pump the water from the lake at least daily for human consumption, to do the dishes, shower… No water in the toilets obviously, but it does not even smell bad (except when servicing/cleaning the tank…)! The Wi-Fi is limited so it allows us to disconnect. We sleep in a prospector’s tent with a small woodstove and we learn little by little to not fall asleep in Sahara and wake up at the North Pole! There is a jacuzzi, a sauna, cross-country ski trails, fat bikes, snowshoe trails, ice fishing, an ice rink on the lake of course, but most importantly a sky without any light pollution which is absolutely perfect for watching the aurora borealis and the milky way. And… we almost forgot… the temperatures are low, very low… -20°C, -30°C, -40°C or less.

It sounds great, doesn’t it? We thought it would be a unique experience, to live a real Canadian winter -from December 10th to mid-April- under the Northern lights.  Unfortunately, after only three days at the lodge, ice hockey accident! A broken wrist is not much to deal with in town. In a truly remote place, however, it’s more complicated. Thanks to the super efficient BLL and Air Tindi teams, Charlene was in the hospital within two hours! The landing strip on the lake was lit with tin cans filled with a toilet paper roll and diesel, and snowmobiles on each end. It hurt a lot but it was very beautiful!

We’re sparing you the ER episode (including paying right away, endless waiting, and ugly and heavy cast). Just a quick note about the nurse and the security officers that were very sweet!

After three days in Yellowknife at John’s, a member of the BLL logistics team, we finally came back to the lodge on December 15th. We are super happy to be here, to see everyone again, but at the same time a little worried. How to manage the pain, the rather manual work with one arm, the follow-up visit to the hospital, the weather conditions (it would be too bad to slip on the rocky and snowy ground; the temperature in the tent is the same as the one outside before we light the fire and if you do not wake up to add logs at night, temperature quickly drops; cutting clothes to allow the cast to fit but still finding a way to avoid frostbites…), not being able to enjoy all the activities, the loss of independence and the feeling of being useless, etc. ?

We will know more in a few days but we remain optimistic!

6 réponses sur “COMMUNIQUE SPECIAL : LES TERRITOIRES DU NORD-OUEST / SPECIAL RELEASE: NWT”

  1. Et Charlène qui garde son beau sourire !
    Magnifique l’aurore boréale.
    Courage. Les voyages sont quelquefois semés d’embûches . Vous allez vous en tirer 😉. Bisous à tous les deux.

  2. Quel plaisir de lire vos aventures, j’aimerais être là même si d’y penser j’ai l’onglée et les pieds gelés. J’espère que votre équipement tient le choc et s’avère assez confortable et chaud. Ce poignet cassé est sans doute une tuile mais dans toute chose il y a du bon : la découverte de nouvelle personnes, tester l’efficacité des secours, la disponibilité des uns et des autres, la découverte, ce mettre à la place de… bref une leçon d’humilité, de patience et de débrouillardise mais je ne suis pas inquiète, vous êtes au top!
    N’en faites pas trop tout de même et soyez prudents car avoir la santé permet de mieux profiter. Que l’aventure continue. Bisous tout chauds

    1. Coucou Agnès, bonne année 🙂 Tu as toujours les mots justes ! L’aventure continue pour quelques semaines en France car je me suis finalement faite opérer et l’assurance m’a rapatriée. On ne manquera pas de passer te voir lorsque nous serons à Thonon pour t’en dire plus mais pour le moment c’est cicatrisation, bientôt rééduc et paperasse ! On t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.