ESCAPADE À YOUBOU / YOUBOU GETAWAY

Du 4 au 7 octobre 2017

Mercredi 4 octobre. Petit-déjeuners dévorés, sacs faits, arbres chargés à l’arrière du pick-up… nous voilà fin prêts à prendre la route pour Youbou, petite ville située au bord du lac Cowichan, à 1h 30 de route de Metchosin.

Anecdote #1
Youbou, prononcé Youbo, est un ancien village ouvrier dont l’économie reposait principalement sur l’industrie forestière de 1913 à 2001, l’année où la scierie a fermé ses portes. Youbou tire son nom des propriétaires de la scierie, Monsieur Yount (Directeur Général) et Monsieur Bouton (Président).

Nos hôtes, Anita et Gordon, possèdent une belle maison là-bas et ont récemment fait l’acquistion d’une autre, plus proche du lac, avec plage,  pontons et chalet. Les propriétaires actuels quitteront les lieux en décembre et les travaux de rénovation pourront commencer. D’ici-là, Anita et Gordon aimeraient créer un site internet et poster des annonces sur divers sites type Le Bon Coin/Airbnb afin de louer les maisons pour la saison estivale.

C’est notre nouvelle mission ! Charles ayant apporté son drone, sa GoPro, et son talent, ils nous ont invités à séjourner quelques jours à Youbou afin de capturer de jolies images et de travailler sur les annonces et le site.

Anecdote #2
Une station-service au bord de la route principale. Un papy dans une voiture. Vous imaginez la suite ? Le papy s’engage sur la route principale sans même nous voir ni entendre notre klaxon. Merci Charles pour tes réflexes formidables ! Comme quoi, toutes ces années à jouer aux jeux vidéos ont du bon 😉

Anecdote #2 bis
Nous devions retrouver Anita et Gordon entre 12h et 12h30 au café de Youbou pour le déjeuner mais nos haltes touristiques nous ayant retardés, nous arrivons à 13h30 et engloutissons la soupe et le chili que l’on nous avait gentiment commandés. Cinq minutes après avoir terminé nos assiettes, Anita glisse un « je commence à avoir faim… ». La serveuse arrive au même moment avec une soupe et un chili… Le malaise s’installe, regards embarassés, rires nerveux… Venons-nous vraiment de manger leur repas ?! OUI. Car ils nous avaient attendus. Oups.

Jeudi 5 octobre. Nous avons toujours autant de mal à nous réveiller mais la magie opère dès que l’on sort de la maison… le lever de soleil sur le lac brumeux annonce une belle journée d’été indien ! Charles en profite pour tester le drone pendant que je lis tranquillement sur la plage ou prend quelques photos par-ci, par-là… la vie est belle.

Anecdote #3
Paraît-il que l’eau du lac contient un niveau élevé de fer et manganèse et que ceci expliqerait que le drone détecte des obstacles sans raison apparente et n’arrive pas à se stabiliser dès qu’il vole au-dessus du lac. Etrange et embêtant pour les prises de vue, mais Charles a fait avec !

En fin de journée, nous empruntons les kayaks d’Anita et Gordon. Cela nous rappelle de bons souvenirs de la Gaspésie et de notre matinée de kayak avec les phoques ! Que le temps passe vite !

Vendredi 6 octobre. Météo pluvieuse. Nous allons prendre un café à Lake Cowichan et profitons du Wi-Fi pour faire quelques recherches sur les offres touristiques dans la région.

Anecdote #4
Pour acheter des boissons alcoolisées dans la plupart des villes canadiennes et américaines qui nous avons visitées, direction le Liquor Store. A la caisse, toutes les personnes présentes doivent présenter deux pièces d’identité. Charlène n’avait pas son passeport… Ça fait toujours bizarre de se faire éjecter d’un magasin pour de la bière alors que cela fait 10 ans que tu peux légalement en consommer dans ton pays !

Pour nous réchauffer, nous décidons d’allumer un feu dans le poêle du salon. Il semblerait que nous ayons perdu nos talents d’aubergistes car le bois n’aurait pas crépité sans allume-feux…

Samedi 7 octobre. Nous ne le savons pas encore mais journée épuisante nous attend. La route goudronnée terminant à Youbou, nous empruntons les routes forestières afin de nous rendre dans le Parc Provincial de Carmanah Walbran qui abrite une ancienne forêt dont certains arbres datent de 1215.

Le pont nous permettant de nous y rendre avait, selon le gérant du café de Youbou, réouvert après travaux. Selon les troncs d’arbres bloquants la route, il était toujours fermé… Trois heures plus tard, nous passons d’un côté du pont à l’autre. La route est encore longue jusqu’aux géants de la forêts. Charles pilote, Charlène co-pilote. Beau travail d’équipe car nous n’avons pas crevé et heureusement vu le peu d’outils que nous avions en notre possession (nous ne savions même pas que nous avions une roue de secours…), le peu d’eau et de nourriture dans nos sacs et le peu de véhicules que nous avons croisés. Nous avons été un tantinet inconscients mais, come on, on nous avait parlé de 4h de route aller-retour pas de 8h…!

Anecdote #5
Tous les véhicules croisés ou presque allaient faire leur marché (voler) du bois pour l’hiver. Il paraît que c’est commun les week-ends. Nous ne sommes pas vraiment désolés pour les compagnies forestières…

En route, nous décidons de passer par Ditidaht, un village des Premières Nations où les touristes peuvent débuter le Pacific West Coast trail et faire du kitesurfing sur le Lac Nitinat. Nous avons été étonnés de découvrir un village fantôme (la faute à la basse saison ?) où l’unique commerce et motel était fermés et où des encombrants de toute sorte jonchaient les cours des maisons. Cela nous a permis d’en discuter avec nos hôtes et d’apprendre pas mal de choses sur la politique canadienne de l’époque et en particulier sur les méthodes de « civilisation » et d’assimilation via les pensionnats autochtones aussi appelés écoles résidentielles. Cette pratique, qui séparait les enfants de leur famille, a été décrite comme un génocide culturel ou le fait de « tuer l’indien dans l’enfant ». La dernier pensionnat autochtone a fermé ses portes en 1996, bien plus récemment que nous l’imaginions…

Bilan de la journée ? La forêt était sans aucun doute majestueuse mais la fatigue et le stress de la route nous ont  peu gâché l’expérience. Si c’était à refaire, nous prendrions notre équipement de camping et surtout notre temps pour explorer tous les sentiers de randonnée du parc !

Retour à Metchosin où l’on retrouve Caroline et Guillaume, un couple de français voyageurs qu’Anita et Gordon ont accueilli début octobre.

October 4th to 7th, 2017

Wednesday, October 4th. Breakfast eaten, bags packed, trees loaded in the truck’s trunk… seems like we are ready to take off to Youbou, a little community located on the north shore of Cowichan Lake, one an a half hour drive from Metchosin.

Anecdote #1
Formerly called Cottonwood, the name Youbou is a compound of the names of the original mill owners – Mr Yount, general manager and Mr Bouton, president of a company later known as Empire Lumber Company. The forest industry contributed greatly to Youbou’s economy between 1913 and 2001. The closure of Youbou’s sawmill, the last mill on Cowichan Lake, marked the end of an era for the region.

Our hosts, Anita and Gordon, own a beautiful house there and have recently purchased another one, right on the lakeshore. The current owners will move out in December and renovation will start. In the meantime, Anita and Gordon would like to build a website and post ads on other sites such as VRBO and Airbnb for vacation rentals next summer.

This is our new mission! Charles brought his drone, his GoPro, and his talent so they invited us to stay a few days in Youbou to capture pretty pictures and videos,  and work on the ads and the website.

Anecdote #2
A gas station along the road. An old old man in a car. Can you figure what’s going to happen? Grandpa is engaging on the main road without even seeing our truck coming full speed or hearing our horn. Thank you Charles for your incredible reflexes! It was worth playing videogames for years after all!

Anecdote #2 bis
We had to meet Anita and Gordon between 12 and 12:30pm at Youbou’s cafe for lunch but our tourist stops delayed us and we arrived around 1:30… Right on time for the soup and chili that our hosts kindly ordered for us! Five minutes after we finished our plates, we were surprised to hear Anita saying she was hungry and even more surprised to see the waitress bringing another soup and chili… Embarrassment, nervous laughter, excuses… Did we really eat their meal?! YES. Because they actually waited for us. Oops.

Thursday, October 5th. We had a hard time waking up, but the magic  happened as soon as we got outside… the sunrise on the foggy lake announced a beautiful Indian Summer day! Charles took the opportunity to test his drone while I read on the quiet beach or took a few pictures here and there… life is beautiful.

Anecdote #3
We found out that the water of Cowichan Lake contains elevated levels of iron and manganese and that it would explain that the drone detected obstacles for no apparent reason and could not stabilize as soon as it flew over the lake. Strange and annoying for video shooting!

At the end of the day, we borrowed Anita and Gordon’s kayaks. It reminded us of Gaspésie and our morning sea kayaking with seals! How time flies!

Friday, October 6th. Rainy day. We decided to go for a coffee in Lake Cowichan and did some research on what to do in the area for the website and ads.

Anecdote #4
In order to buy alcoholic beverages in most of the Canadian and American cities we have visited, we’d go to the Liquor Store. At the cash register, everyone must present two pieces of identification. Charlene did not have her passport… It feels weird to be ejected from a store for beer when it’s been 10 years that you can legally consume it in your home country!

To finish the day all cosy and warmed up, we decided to light a fire in the cute living room stove. We apparently lost the skills we’ve gained at Griffon Aventure last summer because we wouldn’t have made it without fire starters!

Saturday, October 7th. We did not know yet but an exhausting day awaited us. The paved road ending in Youbou, we drove all the way down to Carmanah Walbran Provincial Park on logging roads. This park is home to an old-growth forest with some trees dating back to 1215.

The bridge allowing us to get there had, according to the Youbou cafe manager, reopened after undergoing some construction work. According to the tree trenches blocking the road, it was still closed… Three hours later, we got from one side of the bridge to the other. We were still a long way from the forest’ giants. Charles was the pilot, Charlene the co-pilot. Nice teamwork – no flat tire or worst (thank god, because we didn’t even know that we had a spare wheel, we only had little water and two sandwiches each, and we came across amost no cars). We were a tad reckless but, come on, we were told it was a 4-hour round trip not 8-hour…!

Anecdote #5
All or nearly all of the vehicles we came across were going to the market (steal wood for the winter). It’s apparently common practice on weekends. To be honest, we are not really sorry for the logging companies…

En route, we decided to visit Ditidaht, a First Nations village where tourists can start the Pacific West Coast trail and kitesurf on Nitinat Lake. It unfortunately looked like a ghost town (maybe because we were off season?) where the only store and motel were closed and where bulky waste strewed houses’ courtyards. It gave us the opportunity to discuss this with our hosts and to learn a lot about Canadian politics and in particular about the methods of assimilation of Indigenous children into Euro-Canadian culture through church-run residential schools. This practice has been described as cultural genocide or « killing the Indian in the child ». The last residential school closed in 1996, much more recently than we would have imagined…

Summary of the day? The forest was undoubtedly majestic but the fatigue and stress of the road have somewhat spoiled the experience. If we were to go again, we would bring camping gear and plan a few days to explore all the hiking trails of the park!

Back to Metchosin where Caroline and Guillaume -another French couple that Anita and Gordon host since early October- baked a delicious bithday cake for Gabby’s birthday, Anita’s daughter. Yummy.

2 réponses sur “ESCAPADE À YOUBOU / YOUBOU GETAWAY”

  1. Joli reportage, une visite bien commentée, c’est agréable à suivre. Sans compter la touche d’humour… j’adore l’anecdote 2bis !! mdr (c’est le reflet de votre décontraction maximum) .
    Le message est passé concernant les selfis… ça va venir.
    Ce soir, 1ère averse de neige au bord du lac. les sommets proches sont déjà blancs (Dent d’Oche, Voirons)
    Bon vent pour la suite ☺ Bizouxxx
    Didier

    1. Merci pour ton message encourageant Didier! C’est clair que la décontraction est au rendez-vous, d’ailleurs on sait raremenent quel jour de la semaine nous sommes 🙂
      PS: La réponse est un peu tardive, nous avons eu le plaisir de bien vadrouiller ces deux dernières semaines, des nouvelles fraiches à venir…
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.